Faceboook Connexion

Les Enfants Phares | Tom Enfant Phare

Les Enfants Phares

Le documentaire sur le quotidien de huit familles de l’association

 

A l’origine… Magali, animatrice pôle famille, propose un atelier d’écriture proposé aux parents de l’association.
Et si on écrivait un texte de chanson pour dire tous les clichés véhiculés sur le handicap… dire tout ce qui nous énerve, nous fait souffrir, nous fait sourire, nous fait exploser de rire !
Dénoncer la bêtise qui fait mal, mais dire aussi notre bonheur, notre fierté d’avoir des enfants différents.

 

Piérick Rouquette, auteur compositeur interprète toulousain viendra animer les ateliers durant un an à raison d’un dimanche par mois.
Merci Piérick. Le résultat a dépassé nos espérances.
A la fois, il faut reconnaître que le format chanson est un peu réducteur. On a tant de choses à dire…
Comment les dire … Et si on faisait un film ! La rencontre avec Erik Damiano et Loran Chourau du « GROS INDIEN » sera décisive. Leur écoute, leur respect et surtout leur patience permettra de réaliser un documentaire sur le quotidien de huit familles de Tom Enfant Phare.

 

Comment se transforme le quotidien d’une famille après l’annonce brutale ou progressive de la maladie et du handicap d’un enfant ? Quelles stratégies se mettent en place pour survivre aux difficultés rencontrées ? Quelles sont les questions à se poser, les bouleversements à venir…? Les Enfants Phares aborde de manière frontale les questionnements des parents de ces enfants en situation de handicap, mais aussi de leurs frères et sœurs. Un film pour donner une voix aux familles, sans tabous, sans concessions. Le documentaire dresse le portrait de huit familles… autant de situations singulières mais avec néanmoins une constante partagée : il est nécessaire de faire entrer le handicap dans la société, pour améliorer la situation des personnes handicapées, d‘un point de vue administratif, médical mais aussi social… changer le regard des autres pour que ces familles vivent leurs différences de manière apaisée et que dans l‘absolu différence, il n‘y ait plus.

 

Le film fera salle comble lors de sa première diffusion au cinéma Les Montreurs d’Images à Agen.
Depuis, organisé par des associations de parents, des structures de l’éducation spécialisée ou à l’initiative de salles de cinéma, le documentaire voyage au grès des rencontres, mais surtout grâce à Elsa Pellerin, chargée de diffusion au GROS INDIEN. Les projections sont suivies d’un échange avec la salle avec la présence des réalisateurs et de certaines familles.

 

Dates et lieux de diffusion annoncés sur notre site, rubrique Actualités
Particulier, le DVD en vente auprès de Tom Enfant Phare 15€ + 2 € de frais de port.
Professionnel, le DVD + droits d’exploitation en vente auprès du Gros Indien

 

MON PTIT GRAND FRÈRE

 

T’es mon grand frère, mais tu sais pas
Manger tout seul et, quand tu fais
Une conn’rie, toi, on t’punit pas
Pour ça c’est bien d’être handicapé.

 

Quand on regarde Tex Avery
Ensembles, à la télévision
On se bidonne en chœurs même si
Toi, c’est parc’que tu r’gardes les boutons.

 

Grand-mère prétend qu’on est tous deux
Les mêmes anges tombés des nuages
Si elle dit vrai, toi, mon pauvre vieux
Tu t’es vautré à l’atterrissage.

 

Ta bouche dégouline
Ta tête penche tout’ molle
Ta couche te boudine
Le cul dans ta carriole.
Quand on t’voit, on s’débine,
On murmure le mongol,
Pas d’copains, ni d’copines
T’es pas très rock’n’roll.

 

J’comprends cet air apitoyé
Par notre sort, que les gens prennent
Mais pas qu’ils semblent nous reprocher
De vivre comme eux quand on s’promène.

 

Les voisins qui voulaient qu’j’leur dise
Que maman t’aime moins qu’moi dans l’fond
Ont appris que vivre avec toi, épuise,
Mais moins qu’de vivre à coté de cons.

 

Ta bouche dégouline
Ta tête penche tout’ molle
Ta couche te boudine
Le cul dans ta carriole.
Parfois je m’imagine
Qu’on puisse jouer au football
Parfois ça m’turlupine
De t’coller une torgnole.

 

Quant à l’avenir, toi tu évites
A nos parents bien des inquiétudes :
C’est pas toi qui fum’ra du shit
Ni toi qui ratera tes études.

 

J’ignore s’ils s’en sont voulu
De t’avoir fait tout de travers,
Mais, quant à l’av’nir, sûr qu’ils ont eu
Une bonne idée de t’faire un p’tit frère !

Ta bouche dégouline
Ta tête penche tout’ molle
Ta couche te boudine
Le cul dans ta carriole.
Quand on t’voit, on s’débine,
On murmure le mongol,
Pas d’copains, ni d’copines
T’es pas très rock’n’roll.

Ta bouche dégouline
Ta tête penche tout’ molle
Ta couche te boudine
Le cul dans ta carriole. Mais…
Moi rien qu’à ta bobine
Je sais quand tu rigoles
Tu planes comme un Zeppelin
Et sans sniffer d’la colle.

Veuillez patienter pendant le chargement de la page.