Faceboook Connexion
MENU

Sujet: Jeu-Forum ; Sherlock Holmes détective conseil 1 | Tom Enfant Phare

Jeu-Forum ; Sherlock Holmes détective conseil 1

Accueil Papotage Forum général Jeu-Forum ; Sherlock Holmes détective conseil 1

  • Ce sujet contient 30 réponses, 2 participants et a été mis à jour pour la dernière fois par Séb, le il y a 12 mois.
Vous lisez 30 fils de discussion
  • Auteur
    Messages
    • #736
      Guillaume
      Participant

      Le magnat des munitions.

      12 mars 1888.

      Première affaire.

       

      C’est parti pour la première enquête « officielle » des « francs-tireurs de Baker Street » : Vous !

       

      Pour rappel des règles ; https://www.tomenfantphare.fr/papotage/sujet/jeu-forum-enquete-sherlock-holmes/

       

      Pour rappel également, le nombre de joueurs n’est pas limité, vous pouvez, venir, jouer, partir, revenir,  quand vous voulez !

       

      Voici les éléments dont vous aurez besoin pour l’enquête et qu’il faut télécharger. Vous aurez aussi – sans doute – besoin de prendre des notes ; crayon à papier, feuilles … Les enquêtes peuvent avoir tendance a faire chauffer les cerveaux ! :wacko:

      – Le plan de Londres complet :  http://www.webga.fr/SH_Plan.pdf

      – L’annuaire complet : http://www.webga.fr/SH_Annuaire.pdf

      – Le journal du Times : http://www.webga.fr/SH_Journal.pdf

      – Liste des informateurs : http://www.webga.fr/informateur.jpeg

       

      L’introduction a l’enquête est trop long pour moi à recopier ( et en plus y’a une « coupure » d’un agenda en image). J’ai donc fait un scan :

      Scan 1 : http://www.webga.fr/intro_1.jpeg

      Scan 2 : http://www.webga.fr/intro_2.jpeg

      Scan 3 : http://www.webga.fr/intro_3.jpeg

       

      C’est à vous !

       

      • Ce sujet a été modifié le il y a 1 année par Guillaume.
      • Ce sujet a été modifié le il y a 1 année par Guillaume.
      • Ce sujet a été modifié le il y a 1 année par Guillaume.
    • #740
      Séb
      Participant

      Ouah! C’est beaucoup plus complexe que la première enquête! J’ai hâte à commencer :rose:

    • #741
      Guillaume
      Participant

      C’est quand tu veux ;-) ! Y’a l’intro, Yapluka !

    • #748
      Séb
      Participant

      Salut, je vais commencer ce soir – nous profitons du jardin. Bises à vous tous :)

    • #749
      Séb
      Participant

      OK, j’ai lu les intros (1 à 3) et je vais commencer par visiter le lieu du crime: 5 CE

    • #750
      Guillaume
      Participant

      Nous trouvons l’agent de police Beadle derrière la société des Armements Grant, dans la ruelle parallèle à Leonard Street.

      – « J’ai remarqué un tas bizarre vers le haut de la ruelle. J’ai su immédiatement qu’il se passait quelque chose d’anormal…

      Mon sixième sens quand quelque chose ne va pas, pourrait-on dire. Faites attention où vous mettez les pieds. Par là, les pavés sont en mauvais état. Beaucoup de pavés mal ajustés, tout juste bons pour faire tomber quelqu’un. »

      Nous avons fait environ dix mètres depuis l’escalier qui conduit aux bureaux de la société Grant, et nous arrivons à l’intersection en forme de T avec une autre ruelle qui mène à Old Street.

       

      – « C’était juste ici, et c’est triste à dire, mais c’était pas du tout un tas. La victime était étalé sur le dos, bras écarté. La force de la balle l’avait projetée en arrière. Le porte documents était juste à coté du corps, à hauteur de la taille. A quelques mètres, il y avait le portefeuille. Le manteau de la victime était grand ouvert, et sa montre à gousset avait disparu. Une partie de la chaîne était toujours attachée à la veste. Il était bel et bien mort, mais ses mains nues étaient encore tièdes. J’avais donc du manquer l’individu de peu.

      Maintenant, je pense que l’assassin a dû se cacher dans ce hangar, juste au bout de la ruelle. Quand la victime s’est approchée, il s’est précipité et a tiré à bout portant. Comme vous le voyez, il n’y a qu’un mètre cinquante entre le hangar et l’endroit où se trouvait le corps. »

      Nous remercions l’agent de police Beadle pour le temps qu’il nous a consacré et la peine qu’il s’est donnée. Il retourne faire sa ronde, mais nous nous attardons quelques instants sur les lieux du crime.

      Depuis le hangar, Wiggins nous appelle.

       

      – Il semble que Scotland Yard et notre assassin aient été négligents.

      Dans la paume de sa main, il y a un mégot de cigarette, sur lequel on peut lire, en lettre d’or, « B&H », et dont le bout est régulièrement écrasé tout autour.

      Radieux, Wiggins nous propose d’entrer dans les bureaux de la Société des Armements Grant pour interroger le secrétaire particulier d’Allen.

      Notre arrivée peu orthodoxe par l’escalier de derrière fait sursauter un jeune homme que nous rencontrons dans le couloir. Blond, des traits agréables, il se trouve être l’objet de nos recherches, William Linhart. Une fois que les présentations sont faites, et après avoir pris place dans le bureau de Linhart, Wiggins commence à l’interroger.

       

      – Que faisait Mr Allen dans la ruelle ?

      – Chaque fois qu’il travaillait tard le soir, il sortait par derrière. A pied, c’était près d’Old Street, où il y avait davantage de circulation et où l’on avait plus de chance de trouver un fiacre.

      – Ainsi, quiconque connaissant bien les habitudes de Mr Allen, les employés de la société certainement, mais même des relations d’affaires, aurait pu être au courant de cette habitude ?

      – Oui, bien sûr.

      – Ce soir là, Mr Allen devait rencontrer le capitaine Egan à 20h30. Pouvez vous nous dire qui est le capitaine Egan ?

      – C’est l’ingénieur de l’artillerie navale chargé des contrats commerciaux pour l’Amirauté.

      – Savez vous quel était l’objet de la rencontre ?

      – Mr Allen et lui se rencontraient souvent pour discuter du projet spécial entrepris pour l’Amirauté quelques mois auparavant, mais je n’étais pas au courant de cette rencontre en particulier. Mr Allen faisait souvent le point sur l’avancement du projet, mais toujours dans la journée, et c’est toujours moi qui fixais les rendez vous et préparais ses dossiers. Ce jours là, il m’avait d’ailleurs demandé le dossier PS-10, et cela m’a étonné car je n’avais pas connaissance de ce rendez vous avec le capitaine.

      – Pourriez vous nous parler de ce projet spécial ?

      – C’est tout à fait secret, mais je pense pouvoir vous dire qu’il s’agit de la fabrication d’un nouveau canon de bord.

      – Y avait-il des problèmes concernant le projet ?

      – Aucun à ma connaissance. La sécurité inquiétait beaucoup Mr Allen, cependant. Alors que nous vendons de l’armement à des puissances étrangères, il y a certaines armes qui sont exclusivement réservées à notre gouvernement et le projet spécial n°10 en faisait partie.

      – Est-ce que les craintes de Mr Allen concernant la sécurité étaient fondées sur un incident précis, ou concernaient elles quelqu’un en particulier ?

      – Tout le monde connaissait l’existence du projet, donc je pense qu’il s’attendait, disons, à un peu d’espionnage. Il convoqua Lord Ragland pour discuter de l’affaire, après que l’on eût vu des gens bizarres rôder autour de notre manufacture du 12, Deverell Street.

      – Pourquoi la manufacture était elle sous surveillance ?

      – Toutes les données techniques, les projets, les formules s’y trouvent. Nos bureaux ici sont uniquement des locaux administratifs. Nous n’y gardons aucun document confidentiel.

      – Le frère de Mr Allen pense qu’il avait une liaison au moment de sa mort. Étant donnée qu’il s’agit d’une affaire épineuse, sauriez vous qui pourrait être la dame en question ?

      -Non. Au cours des années, j’ai toujours été au courant des petites affaires de cœur de Mr Allen, mais d’une manière très générale. Nous étions en train de travailler, et quelque chose provoquait une allusion à sa vie privée. Par exemple, juste après l’ouverture de la Foire Internationale de l’Armement, il reçut une lettre parfumée, écrite sur du papier rose. Plus tard dans la journée, il dictait une note pour Lord Ragland quand il s’arrêta et prit la lettre. Il en respira longuement le parfum, et dit à haute voix :

      « Les femmes se marient souvent pour un titre mais n’en tombent pas toujours amoureuses« . Puis il se mis à rire et continua de dicter la note.

       

      – Vous êtes maintenant le secrétaire du nouveau président, Mr Marlowe ? demanda Wiggins.

       

      – Oui. Il était le successeur choisi par Mr Allen depuis longtemps, ce qui illustre parfaitement le genre d’homme qu’était Mr Allen. Il n’était pas question de sentiments entre eux, et cependant, reconnaissant l’extraordinaire sens des affaires de Mr Marlowe, il le désigna comme son héritier, pour ainsi dire.

       

      – Merci, Mr linhart. Vous nous avez beaucoup aidés »

       

      ———–

      Wouha !!! La prochaine fois je scan pour un texte aussi long !!! J’ai mal aux doigts !!! :wacko:

       

      • Cette réponse a été modifiée le il y a 1 année par Guillaume.
      • Cette réponse a été modifiée le il y a 1 année par Guillaume.
    • #753
      Séb
      Participant

      Wouha! tu as raison -faut mieux scanné un texte comme ça! Je vais au 25 SO :yes:

    • #756
      Guillaume
      Participant

      « Le propriétaire du Spaniard est un garçon des plus coopératifs, moyennant un petit pourboire. Pendant qu’il consulte son registre, nous attendons au baren sirotant une bière.

      – Le soir du 9 mars, il y a deux messieurs qui ont les initiales A.M et qui ont réservé une salle privée chacun, nous dit-il à son retour. Alexander Mishkin et Anthony Mariano.

      – Pouvez vous nous dire comment on peut les rencontrer ?

      – Je ne les avais jamais vus auparavant et je ne les ai pas revus depuis.

      – Pouvez vous les décrire ?

      – Et bien, peut être que oui. Le 9 mars c’était il y a quelques jours…

       

      De nouveau nous lui graissons la patte. Cela nous amuse toujours de voir à quel point une livre peut rafraîchir la mémoire

       

      – Alexander Mishkin était une espèce de géant. Il boitait légèrement et parlait avec un accent. Il est arrivé vers 21h et a commandé à dîner. Un Anglais qui avait à peu près 30 ans, je dirais, l’a rejoint plus tard. Et puis, Mishkin et l’Anglais portaient tous deux des portes documents identiques. Chose curieuse, ANthony Mariano a aussi mangé seul et a été rejoint par un autre homme. Il avait réservé pour 20h30.

      – Pourriez vous nous décrire Mariano ?

      – Oh ! A peu près le même âge que l’Anlgais, la trentaine.Voyons, basané, l’air sournois. De taille moyenne.

       

      Nous le remercions pour ces renseignements et nous nous apprêtons à sortir lorsqu’il nous rappelle que nous n’avons pas payé nos consommations.

      « Et bien quoi, ajoute-t-il en voyant le regard noir que lui jette Wiggins, et en faisant tinter les pièces dans sa main. Disons que comme ça on est quittes »

      ———-

      Désolé du retard ! Un apéro ( en respectant le confinement hein ;-) ) a duré un peu trop longtemps. J’ai eu un peu de mal a me lever ^^

    • #763
      Séb
      Participant

      MDR. Je pense que je me suis trompé d’endroit (ça y est, ça commence :scratch: ) Je vais à 12 SE

    • #764
      Guillaume
      Participant

      Ok. Quand tu penseras que tu veux aller au 25 SO, on le comptera a ce moment là ;)

      Cette fois ci je scan, en ajoutant dessus la fin du texte qui était sur la page suivante !

      http://www.webga.fr/12SE.png

    • #765
      Séb
      Participant

      Merci, je vais au 47 NO

    • #766
      Guillaume
      Participant

      « La logeuse du capitaine Egan, qui fut sans doute second maître de manoeuvre sur un navire de guerre avant d’être logeuse, nous dit que celui ci est à l’Amirauté »

    • #767
      Séb
      Participant

      Mince! encore un déplacement de trop :cry: ….. Je vais à l’Amirauté, 10 SO

    • #770
      Guillaume
      Participant

      Dans mes souvenirs on avait fait le même déplacement inutile avec Virginie ^^

       

      http://www.webga.fr/10SO.png

    • #771
      Séb
      Participant

      Salut, comment va la famille?? Ce matin je vais au 16 NO

    • #780
      Guillaume
      Participant

      Tout va bien ici oui ;-) et toi ?!!

      ——————————————–

      « Un vendeur reconnaît le mégot d’une Bond & Honds ‘Imperial’.

      – C’est un mélange assez coûteux de tabacs de Turquie et de Virginie. C’est très fort, et cependant très doux à fumer. Ce n’est pas une cigarette pour le fumeur ordinaire, mais plutôt une cigarette de connaisseur.

      – Les ‘Imperials’ sont faites sur commande, n’est-ce pas ?

      – Oh ! Mais bien sûr. L’Imperial est une variété assez récente, et la liste complète des clients est très courte.

      – Pouvons nous voir cette liste ?

       

      Le vendeur cherche sous le comptoir , et en sort un petit registre :

      Imperials

      1. Henry Higgins
      2. Sir Clayton Partridge
      3. Lord Henry Ragland
      4. Gregory Cardiff
      5. Chester Carlez
      6. Richard Mainhard
      7. Emile Zobar
      8. Montgomery Eustace
      9. Comte von Schulenberg
      10. Rudolph Noble
      11. Gilbert Welch
      12. Richard Camp »
      • Cette réponse a été modifiée le il y a 1 année par Guillaume.
    • #782
      Séb
      Participant

      Salut, nous allons bien, merci :good:   Ce matin je vais au 54 SO. Je veux en savoir plus des deux hommes aux taverne: Mariano et Mishkin….

      • Cette réponse a été modifiée le il y a 1 année par Séb.
    • #786
      Guillaume
      Participant

       » A l’ambassade de Russie, nous sommes escortés jusqu’au bureau d’Alexi Meshkoff, attaché militaire. Son bureau ne cache pas sa corpulence. Il est très aimable, presque bavard.

      – Mon gouvernement est extrêmement intéressé par le nouveau canon de bord que Grant est en train de fabriquer. Je ne peux le nier. Nous avons été en affaires avec Mr Allen dans le passé, et nous avons toujours été satisfaits. Le Tsar, que Dieu le garde, a de vastes frontières à protéger et une immense flotte à armer. Je vous donne pour exemple les Balkans. Nous attendrons que le gouvernement britannique daigne autoriser Grant à nous vendre le nouveau canon.

       

      Comme Meshkoff achève de parler, il y a un bruit métallique inattendu à côté du bureau.

       

      – Ah! Merci jeune homme, dit-il à Wiggins, qui ramasse la canne qui avait glissé toute seule du bord du bureau.

      Meshkoff se caresse la cuisse et explique :

      – Une affaire d’honneur il y a quelques années. Bien que ce ne soit pas si vieux que ça, dit il en riant. Comme mon adversaire tombait en avant, tué d’une balle dans le coeur, son coup partit accidentellement, tout comme la canne a glissé du bureau. Malheureusement, la balle rencontra ma jambe.

      – Monsieur, cela vous ennuierait-il de nous dire où vous étiez le 9 mars ?

       

      Meshkoff renverse la tête en arrière et rit à gorge déployée.

      – Bien sûr que non, mes amis. J’assistais à une représentation au théâtre de Covent Garden, et j’y suis resté toute la soirée.

       

      Comme nous n’avons rien d’autre à demander, nous le remercions et prenons congé. « 

    • #787
      Séb
      Participant

      OK, merci et bonne soirée à toi, Virginie et les enfants :heart:   Demain et vais au 56 SO. Bises à vous

    • #791
      Guillaume
      Participant

      Hey !

      Voici voici le 56SO : http://www.webga.fr/56SO.png

      Belle journée à vous :-)

    • #793
      Séb
      Participant

      Bon!! Je crois que je suis arrivée, mais je peux me tromper….. je vais à 18 CE. Bises à vous 6

    • #798
      Guillaume
      Participant

      Hop là boom : http://www.webga.fr/18CE.png

       

    • #799
      Séb
      Participant

      Bon je me lance pour les questions, car je pense avoir trouvé la solution :-)

       

    • #800
      Guillaume
      Participant

      OK ! Il est fort possible que tu ne puisse pas répondre à toute, et c’est normal, ça permet surtout de gagner des points face a holmes qui a résolu l’enquête en suivant seulement 4 pistes et qui marque donc 100 points. De ton coté, tu as suivi 9 pistes ( ou 8 si on compte pas celle où tu t’étais trompé, à toi de me dire)

       

      Première série :

      • Qui a tué Courtney Allen ?
      • Pourquoi a-t-il été assassiné ?
      • Quelle était la signification du message trouvé dans le calepin de Allen ?
      • Pourquoi Richard Camp se rendait-il à l’ambassade de France ?

       

      Deuxième série :

      • Pourquoi le mégot de cigarette trouvé sur les lieux du crime était-il régulièrement écrasé tout autour du filtre ?
      • Qui était la maîtresse de Courtney Allen quand il est mort ?
      • Quelle était la particularité de l’arme utilisée pour tuer Courtney Allen ?
      • Comment Wiggins pourrait-il gagner facilement 10 livres ?
      • Cette réponse a été modifiée le il y a 1 année par Guillaume.
    • #802
      Séb
      Participant

      Première série:

      Lord Ragland

      Il a été tué parce que Ragland savait que Courtney le suspecté d’avoir vendu les plans du nouveau projet aux Russes.

      Courtney a trouvé le message du RDV au taverne dans le bureau de Ragland et il a réalisé que c’était lui qui a volé les plans.

      Je sais pas pourquoi Camp se rendait à l’ambassade de France – peut être par rapport la fille dans la photo dans son bureau – sa fiancée?

       

    • #803
      Séb
      Participant

      Deuxième série:

      Parce que Ragland utilise un fume-cigarette.
      La maîtresse de Courtney était la countess von Schulenberg

      Je sais pas quelle était la paticularité de l’arme – j’ai du zappé quelque chose!

      Pour Wiggins, je suis pas sur – mais peut-être il a pu rendre la boucle d’oreille à la countess et reclamer le récompense mentionné dans le journal.

    • #804
      Séb
      Participant

      PS – J’ai suivi 9 pistes car j’aurais passé au taverne plus tard de tout façon… Et comment Holmes à résolu cet énigme en 4  pistes me laisse perplexe :wacko: :yes:

    • #807
      Guillaume
      Participant

      Première série :

      1. Oui. 25 points
      2. Il avait découvert que Ragland s’apprêtait à vendre le projet spécial a une puissance étrangère. Oui. 25 points
      3. Oui. 25 points
      4. Oui. Il rendait visite à sa fiancée, Annette Zobar. 25 points.

       

      Deuxième série :

      1. Oui. 10 points
      2. Oui. 10 points
      3. C’était une arme de la société Grant.
      4. OUI ! 10 points

       

      Soit un total de 130 points !!! A cela se soustrait 5 points par pistes supplémentaires par rapport à Holmes. 5 pistes. Tu est donc a 105 points !!!!!!!!!! C’est juste énorme !!!! Tu as battue Holmes !!!! :yahoo: :yahoo:

       

      Voici l’épilogue :

      http://www.webga.fr/epilogue1.png

      http://www.webga.fr/epilogue2.png

       

    • #808
      Séb
      Participant

      Je n’aurais pas trouvé la solution sans parler avec Lord Ragland, car c’était dans ses mensonges que j’ai réalisé que c’était lui. Super jeu…. Tu n’as pas d’autres??? :yes:

    • #809
      Guillaume
      Participant

      Bravo en tout cas !

      Ouais, ils restent encore 11 affaires dans la boîte de jeu ;-)

      Je lance la prochaine demain !

    • #813
      Séb
      Participant

      Merci! C’est génial: et merci pour tout le travail tu mets en place pour nous divertir (bon pour ME divertir en tout cas)!! :good:   Bonne soirée à vous tous :heart:

Vous lisez 30 fils de discussion
  • Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.

Veuillez patienter pendant le chargement de la page.